Pierre Vincent – Photographe » Projet

Mais où sont les photo du jeudi ?

Que se passe-t-il ? Pourquoi les séries du jeudi ne sont-elles plus aussi fréquente ?

Il fallait bien que ça arrive un jour, je vais bientôt me retrouver à cours d’images à vous diffuser ! C’est bien simple, à l’heure où ces lignes sont publiées, il ne me reste qu’une série en réserve, et rien en cours de développement.

Certes, cette série est exceptionnelle (de mon point de vue) et je devrais pouvoir la prolonger deux semaines durant, mais ensuite ? J’ai bien quelques séances de prévu, mais aucune image n’est enregistrée à l’heure actuelle. Il est donc probable que je me retrouve à cours de photos à vous présenter ici pendant quelques semaines.

N’y voyez pas un ralentissement ou quoi que ce soit, j’ai pas mal de choses photographiques en cours actuellement, et quelques surprises en préparations aussi. Mais pour l’instant rien à montrer. Je crains donc qu’il ne me faille mettre un moment une croix sur les images du jeudi, en espérant que cela suffise pour vous laisser celles du lundi.

J’en profiterais sans doutes pour faire le point sur mes projets et vous tenir au courant de tout ça.

Partagez cet article :

MUA

MUA est un acronyme qu’on retrouve souvent en légende des photos studio, et qui veut dire « Make-Up Artist », maquilleur en gros. Sauf qu’il y a « Artist » et qu’honnêtement, sur le maquillage, je trouve que j’usurpe un peu le titre.

Dans un esprit Do-it-yourself, j’ai investi dans un peu de matériel, et me voici parti dans du maquillage des yeux de temps en temps, pour apprendre et pouvoir un jour maquiller mes modèles sur les shootings.

Nul doutes que ceux et celles d’entre vous qui sont doués du pinceau vont pouffer à la vue de ces images, mais il faut bien commencer quelque part, non ?

 

La première photo a été prise par San elle-même, mon 50D étant en maintenance à l’époque. L’idée était de partir sur un smokey un peu large, qui au fil des erreurs de pinceau et de rattrapage est devenu carrément trop large. Pas de photoshop bien sur.

 

La deuxième tentative était de partir sur un truc un peu plus féérique, à base de bleu, autour d’un mascara bleu électrique particulièrement sympa.

Il manque définitivement un bouton « Ctrl+Z » sur les pinceaux MAC, ce qui fait que j’étire toujours beaucoup trop les ombres à paupières, mais je suppose que ça vient avec la pratique cette histoire.

De mémoire, il y a là 3 ombres à paupières du blanc vers le bleu, un crayon blanc, un crayon bleu, et le fameux mascara.

Photos prises par moi-même avec un flash cobra, sans photoshop bien sur.

Partagez cet article :

Battle photo n°3 – Résultat

Parmi mes amis graphistes, photographes ou amateurs d’images, nous organisons des petits défis photos. Le terme « Battle » est un peu sur-vendu puisqu’il s’agit plus simplement de fourmiller tous ensemble autour d’un thème précis et de partager nos résultats. Le dernier vient de s’achever ce lundi.

Avant de vous montrer ma contribution, voici le sujet très grossièrement résumé :

Battle photos n°3 « Color me » : Un « photomaton » en autoportrait, 4 ou 9 images présentées en carré avec des dominantes précises de teintes, cadrées tête-épaules.

Sans plus attendre, voici donc ce que j’ai réalisé pour moi

On notera immédiatement l’attachement à respecter le sujet : « 4 ou 9 photos » J’en ai donc fait 6… On ne se rend pas compte mais ce type d’image demande un travail important de préparation, de prise de vue et de post-traitement. J’étais parti sur 9, et j’ai du réduire mes prétention pour ne pas faire trop trainer le rendu final. Quoi qu’il en soit, c’était particulièrement intéressant à réaliser. Si vous voulez vous y essayez, n’hésitez pas, et faites moi part de vos résultats.

Et en tant que photographe familial, je me suis aussi occupé de l’éclairage, des prises de vues et du post-traitement pour mon épouse. C’est elle qui a choisi les poses, le style et les accessoires.

Partagez cet article :

Souriez, c’est dimanche !

Un dimanche frais et beau, c’est le moment parfait pour… un peu de studio pour le dernier défi lancé par Jennifer sur le thème « Color Me ».

Pour se mettre en route, un petit mashup de Fissunix à base de tubes qui ont un peu vécu mais qui sont toujours sympa : Bon Jovy VS Huey Lewis : You give power a bad love.

Ah oui, et un petit teaser de ces photos « Color Me »…

 

Partagez cet article :

Défi photo – « Ce que je suis… »

Les défis photo sont un moyen intéressants de s’essayer à un thème imposé, et de réfléchir un peu.

Le thème de celui-ci était : « Se décrire en une image. Vous vous présentez à des gens qui ne vous connaissent pas, votre univers, vos objets fétiches, vos passions… »

Voici donc ma production, réalisée aujourd’hui.

Cette photo, c’est moi. Et vous pouvez la voir en grand en cliquant dessus.

Partagez cet article :

What a time… !

Période exaltante s’il en est, presque une étape de franchie dans cette passion photo.
Il y a deux semaines, j’organisais une journée studio qui s’est rapidement transformée en week-end, et pour lequel j’ai presque du refuser du monde… « Ah tu montes le studio ! Je peux venir ? Je voudrais faire des photos pour … »
Je l’ai déjà dit, sous des apparences solitaire, ce loisir est en fait une grande source d’échange et de partage.

Je ne suis toujours pas satisfait de la façon dont je présente les images, mais je suis toujours aussi passionné, c’est certain.

Je vais tenter, ces prochaines séances, de réaliser des teasing-shoot, pour présenter la séance ici sans dévoiler son contenu complet.

(Edit) C’est déjà raté. Une séance de passée, et je n’ai pas trouvé moyen de faire cette photo que je voulais. Tan pi. Une autre fois.

Partagez cet article :

Nouvelle oeuvre – Le parapluie rouge

Je manque à tous mes devoirs. Les plaques d’aluminium se sont accumulées et je ne vous les ai pas encore présenté.

Voici donc une nouvelle œuvre qui orne mon salon depuis 2 mois, figurant à merveille le froid glacial qui règne à l’extérieur.

Le Parapluie rouge

Le Parapluie rouge est une impression mat sur papier Fine-art collée sur une plaque d’aluminium de 60x40cm. Je trouve l’impression mat parfaitement adapté à la photographie de reportage urbain, et surtout en hiver. Les couleurs et textures de la neige sont très bien rendues, et je retrouve dans cette image le moment que j’ai vécu en prenant cette photo.

C’était en partant au travail, lors d’un épisode neigeux in-habituellement fort pour la ville de Lyon. Les transports de surface étant impraticable, je me suis rabattu sur le métro. Cette petite place était parfaite, mais il manquait quelque chose pour habiter la scène. Alors je me suis installé, j’ai réglé mon appareil, et j’ai attendu. Quelques doigts de pieds gelés plus tard est arrivé ce parapluie rouge.

Le parapluie rouge - Reproduction

Partagez cet article :

Nouveaux tableaux

De nouvelles œuvres ont ou vont prochainement rejoindre la galerie. Je vous les présenterais une par une ici même.

Tout d’abord, une toile sur chassis, en 50x70cm : Lyon 8 décembre 2010.

Lyon - 8 décembre 2010

Le rendu est très sympa sur toile, et comme souvent avec les photos de paysage urbain, on y découvre de nouveaux détails à chaque fois qu’on s’y plonge. Elle est également disponible sous forme de poster. Pour plus de renseignements, cela se passe dans la partie Vente d’images.

La photo a été prise depuis la colline de Fourvière, pendant la désormais célèbre fête des lumières qui habille Lyon de jolies couleurs pendant quelques jours chaque année.

Partagez cet article :

Deux nouvelles oeuvres

La partie des ventes d’images grandi avec deux nouvelles œuvres disponibles :

Gare de Saint Etienne en hiver

Gare de Saint Etienne en Hiver

Cette image est imprimée Mat sur Aluminium Dibon en 60x40cm. Le rendu Mat donne à l’impression un aspect soyeux et doux comme la neige de l’image tout en apportant un rendu des détails absolument parfait.


Clairière Tranquille

Clairière tranquille

Cette image est imprimée brillante sur Aluminium Dibon en 90×60. Le rendu brillant rappel l’aspect des encres métalliques, et redonne à cette image en grand format tout son brillant et toute sa profondeur.

Ces deux œuvres sont visibles dans ma galerie Lyonnaise personnelle, et sont également disponible en reproduction.

Partagez cet article :

Nouvelle rubrique

Comme certains d’entre vous l’auront déjà remarqué, le menu principal de ce site internet s’est enrichi d’une nouvelle rubrique dénommée « Vente d’images ».
Chaque mois, je fais imprimer sur support rigide (toile, aluminium, plexiglas…) une de mes photos. Si le rendu est satisfaisant, et conforme à ce que j’attendais, alors l’image, sur son support, et au format choisi rejoignent ma « galerie » et peuvent alors être vendues, en temps qu’œuvre et en temps que reproduction.

Pourquoi ?
J’utilise mes images pour ma déco personnelle, et cela a donné lieu à des questions. Je sens de l’intérêt pour mon travail, et aussi un peu de gène. Ceci permet déjà de clarifier tout ça.
Oui, ces images sont de moi, toutes. Oui, vous pouvez les avoir aussi chez vous. Non, je ne les donnes pas. Oui, je les vends. Non, ça ne me permettra pas de partir vivre sur une île paradisiaque, mais simplement de financer une petite partie du matériel que j’utilise… pour réaliser d’autres images.

Donc si certaines images vous plaisent, n’hésitez pas à m’en parler. Je suis toujours content de savoir que des gens aimeraient avoir mes photos affichées chez eux.

Partagez cet article :