Pierre Vincent – Photographe » Tranche de vie

Quelques news

Cela fait un moment que je n’avais rien rajouté ici, mais rassurez-vous, l’activité continue. J’ai juste été bien occupé ce premier semestre.

Par un nouveau projet de site internet d’abord, un blog d’astuces à destination du photographe de mariage qui démarre. Des conseils pour améliorer ses images, mieux gérer la relation avec les mariés, et à venir des informations business. Vous pouvez jeter un oeil là : www.photographier-des-mariages.fr . D’autres articles arriveront au fur et à mesure, il y a encore beaucoup de sujets à aborder. Le site est loin de faire l’unanimité chez les gens de la professions. On ne peut pas plaire à tout le monde. Et puis je suis dans l’optique de partager ce que j’ai appris sur le terrain, et que j’aurais aimé trouver formalisé ainsi quand j’ai commencé.

Ensuite par la vie. Beaucoup de choses dans mon autre boulot, dans ma vie personnelle, beaucoup de moments intenses, d’émotions et de projets.

Et puis par les photos bien-sûr, quelques articles à venir après celui-là, et la saison des mariages qui bât son plein.

A très vite avec des images.

 

Partagez cet article :

Japan Expo sud 2013

Il y a moins d’un mois, c’était la Japan Expo Sud, à Marseille, l’occasion de ramener des photos de quelques jolis costumes.

Idéalement, j’aimerais bien revenir une prochaine fois, avec une petite installation studio mobile, et faire de « vraies » photos.

En attendant, plus pour le partage que pour un véritable intérêt photographique, voici un exemple de ce qu’on peut obtenir (et surtout voici les gens qu’on peut croiser), sans installation particulière. Oui, le fond est très présent, la foule aussi, et oui, les poses manquent un peu de dynamisme.

Japan Expo

Japan Expo

Japan Expo

Japan Expo

Japan Expo

Japan Expo

 

Photos Mars 2013

Partagez cet article :

Voiture 11, place 51, 6h35

La gare du Creusot est endormie sous 5cm de neige. La motrice peine à faire démarrer le convoi, et en tête de train, je suis aux premières loges. On dirait un vieux diesel en fin de réservoir  Ça tousse, ça refuse de tirer, et puis ça repart quelques secondes avant de sursauter de nouveau. Des bruits de glace cognant sur le plancher viennent réveiller les cadres fatigués. Impossible de dormir dans ce martèlement incessant. Une succession de chocs secs aléatoires presque continus, presque. On dirait la bande son d’un film de guerre… diffusé au ralenti… et en 5.1 .

Et visiblement, il n’y a pas que les dormeurs qui sont dérangés. « En raison des conditions climatiques exceptionnelles…20min de retard ». Logique. Des passagers s’agacent. Logique. L’homme devrait peut-être apprendre que malgré ses iPhones, ses A380, ses satellites de contrôle et de communication et ses toilettes japonnais à jet d’eau thérmo-régulés, parfois, il neige.

A gauche, un type au cheveux blancs ingurgite les chiffres pré-digérés par ses équipe et naturellement restitués sur un power-point, imprimé pour la génération papier, à base de tableaux et de puces, in english of course, la langue des affaires. Le dirigeant réduit à présenter des chiffres qu’on a décortiqué pour lui, des ratios @A111 suivant l’approche plateforme, barrés bien-sur du faux tampon « Confidentiel ». En 2012, le Brésil a fait +17%, principalement sur les CHC. Voila pour la confidentialité. Mais quelle vérité masque ce chiffre ?
Devant lui, l’Iphone 5 montre ses capacités de connexion. Même au milieu de la France profonde. Même à 6h47, même sous la neige, on peut faire les soldes.

Sur ma tablette fume le même thé vert que d’habitude, celui qui devient imbuvable quand il a trop infusé. Pink Floyd dans les oreilles, fort. Juste ce qu’il faut pour prolonger la nuit, et rêver encore.

Partagez cet article :

Pas de nouvelles, bonne nouvelle ?

Vous aussi, vous avez remarqué. Pas de séries, pas de photos depuis 2 lundis maintenant. Vous aussi, vous vous êtes demandé « Mais qu’est-ce qu’il fait, ce fainéant de photographe ? » Question légitime qu’à vrai dire, je me suis moi-même posée.

Et ben alors, on ne prend plus de photos ?

Et si, oh que si… Les images (bonnes, on l’espère tous) s’accumulent actuellement au point de saturer mes disques durs. C’est pas moins de 8 séries brutes qui attendent un peu d’attention pour être diffusées ici.

Je vous prépare des mariages, des enfants, du foin, du cosplay, des amoureux, et des amoureuses aussi. Sans compter pas mal d’idées, et d’autres images à venir.

D’un point de vue technique, j’ai modifié mon flux de travail pour pouvoir fonctionner avec 2 ordinateurs (un portable + une station fixe). Un article devrait voir le jour à ce sujet. Et mes problèmes de stockages me conduisent à repenser une nouvelle fois mes solutions de sauvegarde. Petit point sur le sujet dès que tout sera en place.

En attendant, comme beaucoup de monde, c’est après le temps que je cours, et bien que je ne pense pas pouvoir un jour le rattraper, je me dis que dans ce voyage, la destination importe peu, c’est le chemin parcouru qui compte.

Partagez cet article :

De Aalen à Lyon

Autant vous le dire tout de suite, je me sens d’humeur bavarde et j’ai prévu de raconter ma vie… Vous continuez donc cette lecture à vos risques et périls.

Un long voyage ? Oui, un peu, 9h de trains divers et variés. Ça fait une belle journée. Mais un voyage à l’ancienne plutôt, un de ces trajets qui prend la journée surtout, avec plusieurs grandes lignes, plusieurs gares et le temps de profiter de chaque escale.

(suite…)

Partagez cet article :

Stage of a photographer

J’ai moins de photos à vous montrer, mais je me devais de vous partager ce graphique exceptionnel, tellement vrai, à propos des photographes, des connaissances, de la qualité des images et du ressenti…

Merci à 7àvoir pour le partage – Cliquez sur l’image pour la voir en plus grand

Source : www.eatliver.com

Partagez cet article :

Mais où sont les photo du jeudi ?

Que se passe-t-il ? Pourquoi les séries du jeudi ne sont-elles plus aussi fréquente ?

Il fallait bien que ça arrive un jour, je vais bientôt me retrouver à cours d’images à vous diffuser ! C’est bien simple, à l’heure où ces lignes sont publiées, il ne me reste qu’une série en réserve, et rien en cours de développement.

Certes, cette série est exceptionnelle (de mon point de vue) et je devrais pouvoir la prolonger deux semaines durant, mais ensuite ? J’ai bien quelques séances de prévu, mais aucune image n’est enregistrée à l’heure actuelle. Il est donc probable que je me retrouve à cours de photos à vous présenter ici pendant quelques semaines.

N’y voyez pas un ralentissement ou quoi que ce soit, j’ai pas mal de choses photographiques en cours actuellement, et quelques surprises en préparations aussi. Mais pour l’instant rien à montrer. Je crains donc qu’il ne me faille mettre un moment une croix sur les images du jeudi, en espérant que cela suffise pour vous laisser celles du lundi.

J’en profiterais sans doutes pour faire le point sur mes projets et vous tenir au courant de tout ça.

Partagez cet article :

Il semble qu’il faille s’éloigner…

… pour que les propositions de photos pleuvent de toutes part. 10 jours que je me suis éloigné de mon clavier principal, et ne lit plus mes mails que par IPhone. Et voilà qu’en 10 jours je reçois des propositions de collaborations dont vous entendrez prochainement parler, et des potentiels futurs modèles qui posent des questions. Faut-il ainsi s’éloigner pour que soudainement tout se débloque, ou est-ce simplement parce qu’en vacances, le temps passe plus vite ? Je penche plutôt pour la seconde solution, tant ces 10 premiers jours sont passés rapidement.

Quoi qu’il en soit, l’année 2011-2012 s’annonce sympa, vous verrez.

Partagez cet article :

Tenue du photographe de mariage

Peut-être est-ce une question de période, ou peut-être que le sujet est une vrai préoccupation, mais toujours est-il que plus d’une 30aines de personnes atterrissent ici tous les mois en recherchant des informations sur la photographie de mariage, et particulièrement la tenue et l’équipement qui sied à un photographe de mariage.

Vous pouvez retrouver les épisodes précédent de mes réflexions au sujet de la tenue ici et ici.

Je l’ai déjà dit, et je le répète : Vous êtes photographe pour un mariage. Dans cette phrase, il y a certes « photographe », mais il y a surtout « Mariage », et je considère (peut-être à tord) qu’il est du dernier irrespect de venir habillé comme un sac dans un mariage, qu’on soit invité ou faisant parti du « personnel » présent pour l’événement. Sans aller plus loin que le marié, le duo Pantalon noir, chemise blanche est un gage de sécurité qui vous mets à l’abri d’être mieux habillé que tout le monde (normalement) sans être pour autant hors de l’esprit. Ce n’est pas pour rien que la plupart des serveurs du traiteur l’adoptent.

Lors d’un récent essai « photographe + invité », j’avais pu déterminer que la cravate était un mauvais choix, voici une autre réflexion issue de l’expérience : Les chaussures et les cérémonies.

Si vous êtes comme moi, amateur de jolis souliers, il va falloir faire une entorse à vos principes, et investir dans une paire de chaussures habillées certes, mais à semelle en caoutchouc. Les mariés et leurs invités sauront apprécier alors votre discrétion lors de vos différents déplacements lors de la cérémonie.

Je cherche encore une tenue qui serait approprié à des temps un peu plus frais, où la chemise seule ne suffirait pas (le premier qui propose un Damart ou un marcel perd 3 points de charisme). Si je trouve, soyez certains que vous aurez droit à un article.

L’aspect équipement propre à la partie photo viendra également dans un prochain texte, même si cette partie est, je crois, abondamment couverte par d’autres sites sur internet.

Et pour finir, quelques photos du dernier mariage que j’ai pu photographier.

(suite…)

Partagez cet article :

Music is great !

Aujourd’hui c’est audition à l’école de musique. Je dois jouer un morceau rapide, plein de variations, avec un rythme tordu et des séries de croches qui se refusent obstinément à sortir dans le bon ordre malgré toute ma bonne volonté. J’ai donc mon saxo avec moi pour filer direct après le boulot et essayer d’arriver à l’heure.
Arrive la pause de midi, chacun a quelque chose à faire, et je me retrouve seul. Germe alors dans mon esprit une idée un peu folle : Aller jouer de la musique parc de la tête d’or. Je suis certain à 100% qu’il y a un kiosque à musique là-bas, ça serait marrant d’y aller pour bosser ce fichu morceau.

40minutes et un tour du lac plus tard, je n’ai pas trouvé le kiosque, et je me suis installé sur un petit banc, au calme au bord de l’eau. Je bosse mon morceau qui s’obstine à ne pas fonctionner. Je m’acharne sur les 4 séries de croches complexes encore et encore sans parvenir une fois à filer le morceau de bout en bout sans aucune erreur. Il y en a toujours une qui coince, qui reste bloquée, ou qui veut absolument sortir avant sa grande sœur.
En galère pour déchiffrer la partition Absorbé par la musique, lorsque le morceau se termine enfin, je relève la tête pour voir une trentaine de spectateurs sagement assis à écouter. Certes, ils ont entre 4 et 6ans, sont tous habillé avec un T-shirt « Centre aéré de Tataouine s/Tarne » mais ils sont quand même encore là et finissent par applaudir (sur ordre des moniteurs de colos). Amusé, je salue, et puis je range mon instrument alors que les moniteurs rassemblent leur troupeau.

C’était sympa cette pause de midi, et si quelqu’un pouvait me confirmer que je n’ai pas rêvé et qu’il y a bien un kioske dans le parc de la tête d’or (et me dire où) ça serait bien urbain :)

Partagez cet article :